Quand l’eau thermale soulage les pathologies et troubles de l’enfant


On associe plus, à juste titre, les cures thermales aux adultes, mais il faut savoir que plusieurs milliers d’enfants bénéficient chaque année des bienfaits des eaux thermales. Sur les 550 000 curistes annuels, 15 000 sont en effet des enfants.

Dermatoses, allergies, problèmes respiratoires… les cures thermales peuvent soulager un grand nombre de maladies chroniques, grâce aux vertus analgésiques et anti-inflammatoires des eaux thermales. D’autres pathologies comme l’obésité infantile sont également prises en charge.

Cette année, le panel s’élargit avec une cure destinée à atténuer les difficultés des enfants hyperactifs.

Cure enfant thermalismeLutter contre les affections respiratoires

Les affections des voies respiratoires représentent plus des trois quarts des prescriptions médicales chez l’enfant pour les cures thermales. Rhinite et sinusite chronique, laryngite, asthme et bronchites asthmatiformes, trachéite spasmodique, bronchite chronique… Plusieurs types d’eaux thermales ont montré leur efficacité dans le cas de maladies des voies respiratoires. Les eaux riches en soufre, par exemple, dégagent des vapeurs qui permettent de fluidifier le mucus et de laver efficacement les voies respiratoires avec un effet décongestionnant. Le soufre est également un stimulant immunitaire.

Les stations d’Auvergne sont également réputées pour leur capacité à soulager ces affections. L’eau chlorobicarbonatée sodique de la Bourboule, notamment, contient de nombreux oligo-éléments (magnésium, lithium, bore, fluor) qui stimulent l’immunité de l’organisme et réduit l’inflammation des tissus.

L’eau thermale agit de deux façons : physiquement grâce à la chaleur de l’eau et à la vapeur et chimiquement avec la pénétration des actifs à travers les voies respiratoires.

De nombreux centres sont spécialisées dans le traitement des affections ORL des enfants : la Bourboule, Ax-les-Thermes, Aix les Bains, Argeles Gazost, Barège Barzun, Molitg-les-Bains, Jonzac, Saint Amand les Eaux, Bagnères de Bigorre, Luz Saint Sauveur, Luchon, Cauterets, Saint Lary Soulan… Tous accueillent les enfants des conditions privilégiées, avec des espaces de jeux et de détente particulièrement adaptés à ces petits curistes !

Les cures ORL soulagent également les pathologies liées aux allergies, qui touchent de plus en plus les jeunes enfants en raison de facteurs héréditaires et environnementaux. Les enfants dits à terrain atopique cumulent en effet parfois plusieurs maladies comme la rhinite allergique (appelé plus communément « le rhume des foins »), la conjonctivite allergique, les allergies alimentaires et l’asthme.

L’allergie à l’ambroisie – une plante qui fait partie des « mauvaises herbes » – concerne quant à elle 6 à 12% de la population française. Les symptômes sont de même nature que le rhume des foins : nez qui pique, coule, éternuements, yeux rouges, larmoyants, toux sèche, etc. Elle apparaît en revanche plus tardivement, à la fin de l’été.

Comme il n’est pas toujours possible d’éliminer les allergènes en cause, des cures de désensibilisation sont parfois mises en place. La cure thermale, de son côté, constitue un traitement de fond bénéfique puisqu’elle permet de réduire l’inflammation et les symptômes associés.

Différents soins sont ainsi dispensés aux malades : irrigation nasale, aérosol, nébulisation, inhalation collective, etc. Digne-les-Bains propose cette année une nouvelle cure spéciale allergie à l’ambroisie.

Quand la peau fait souffrir

Très jeune, même bébé, un enfant peut souffrir de maladies de peau altérant sa qualité de vie. L’entourage familial se trouve souvent démuni face à la souffrance de son enfant. Face à une maladie chronique, parfois sévère, difficile à prendre en charge, la cure thermale se présente comme une aide très précieuse pouvant soulager l’état physiologique, et donc psychologique, de la personne.

Les sources thermales de la Roche Posay, d’Uriage-Les-Bains, et de la Bourboule prennent ainsi en charge les bébés dès 6 mois souffrant d’eczéma allergique ou de contact, ainsi que de dermatite atopique. Et l’efficacité est réelle : 90% des patients (y compris les adultes) améliorent leur SCORAD (outil permettant d’évaluer son eczéma), avec une amélioration de 45% de leur qualité de vie et une diminution de leur score de 38%*.

La cure thermale aide à diminuer la prise de dermocorticoïdes dans des cas d’eczéma sévère, et soulage jusqu’à environ 6 mois l’enfant en termes de bénéfices sur la peau et de qualité de vie.

Aider les enfants hyperactifs

En France, de 3,5% à 5,6% des enfants scolarisés souffrent d’un trouble du déficit de l’attention, dont 36% avec hyperactivité et impulsivité. Le domaine thermal de Moligt-les-bains a mis au point une cure spécifique pour atténuer les difficultés de ces enfants. Au programme, activité physique, initiation aux techniques de relaxation (relaxation aquatique, musicothérapie, sophrologie), explication du rôle de l’alimentation (notamment gérer l’apport en sucres) et ateliers pour mieux vivre en groupe.

Obésité : une cure pour changer son mode de vie

En France, 16% des enfants présentent un surpoids ou une obésité. Cette pathologie représente, au-delà de son caractère inesthétique, une véritable menace pour la santé. Diabète, maladies cardio-vasculaires, problèmes articulaires… l’organisme est mis à rude épreuve. La sédentarité (notamment avec le temps passé devant les écrans), de mauvaises habitudes alimentaires, sont souvent à l’origine de cette prise de poids excessive. Et plus elle est prise en charge tôt, moins les conséquences sur la santé seront néfastes.

La prise en charge globale qu’offre les cures thermales, généralement de 18 jours, représente un tremplin pour aider l’enfant à reprendre confiance et commencer à perdre du poids : bilan global, entretien avec une diététicienne, soins d’hydrothérapie, exercices physiques, cuisine adaptée, etc.

Une étude** a montré que la cure thermale de 3 semaines se révèle plus efficace que le traitement de médecine de ville pour une perte de poids durable et significative des sujets obèses ou en surpoids, exprimée tant en Kg qu’en Kg/m2.

Les stations de Brides-les-bains, Digne-les-Bains et la Bourboule sont reconnues pour leur expertise dans la prise en charge de cette pathologie.

*Thermes la Roche Posay

**Etude MAÂTHERMES, Evaluation de la prise en charge du surpoids et de l’obésité en milieu thermal

Investigateurs principaux : Docteurs Thierry HANH et Patrick SEROG, Janvier 2011.

Venez découvrir les établissements qui proposent des cures pour les enfants sur le salon des Thermalies. Plus d’infos et entrées gratuites sur : http://www.thermalies.com/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s